A chaque histoire, une nouvelle bulle

Leur temps d’application est suffisamment long pour permettre aux institutions financières de s’adapter et créer, si besoin est, des solutions encore plus complexes pour échapper au régulateur.Aux données immédiates et présentes de nos sens nous mêlons mille et mille détails de notre expérience passée.De là son étonnement quand elle se tourne vers le vivant et se trouve en face de l’organisation.Nous ne désignons par devoir que le pouvoir dépassant la réalité, devenant par rapport à elle un idéal, devenant ce qu’il doit être, parce qu’il est ce qui peut être, parce qu’il est le germe de l’avenir débordant déjà le présent.Hélas !En quoi consistera alors le passage, et sur quoi s’enfileront les formes ?Mais, sur cette poussée même de la vie, quelques éclaircissements sont indispensables.Or, même si les études divergent encore sur l’ampleur d’une raréfaction du collatéral de qualité selon les scénarios retenus (crise, reprise progressive, récession) beaucoup estiment possible une raréfaction de collatéral de haute qualité dans les prochaines années.Le seul service régulier et certain que la seconde puisse rendre à la première est de lui montrer les images de ce qui a précédé ou suivi des situations analogues à la situation présente, afin d’éclairer son choix : en cela consiste l’association des idées.Pour Arnaud de Lummen, cette disposition réglementaire ne s’applique pas.Mais une seule question doit prévaloir : l’outil métropolitain permettra-t-il de combattre la spécialisation des territoires ?Celui qui pourrait regarder à l’intérieur d’un cerveau en pleine activité, suivre le va-et-vient des atomes et interpréter tout ce qu’ils font, celui-là saurait sans doute quelque chose de ce qui se passe dans l’esprit, mais il n’en saurait que peu de chose.

Share This: