Il y a toujours des perdants dans les accords de libre-échange

Vous descendez à Sienne, monsieur ?Faute de les percevoir dans les réformes en cours, ils sont et seront de plus en plus nombreux à quitter la France pour travailler dans des pays francophones.Et pourtant je ne puis vous demander de me croire sur parole. Ce sont des gadgets. La vérité, c’est qu’il faudra certainement quelques années pour qu’elles soient vraiment efficaces, estime Arnaud de Lummen.Ils n’en prennent pas avec le dos de la cuillère.Stephen Elop, le nouveau patron de Nokia, a sans doute quelque chose à prouver au monde… et à lui-même.Si tu n’étais pas la baderne de sacristie et le sacristain de caserne que tu es, misérable, tu aurais probablement vu dans ton rêve un autre sauveur — celui qui viendra.Tantôt il ira droit au but ; il appellera du fond à la surface, les passions qui font tout sauter.Mais cette relation, qui explique le passage, en est-elle la cause ?Il n’est pas rare qu’un personnage comique blâme une certaine conduite en termes généraux et en donne aussitôt l’exemple : témoin le maître de philosophie de M.Ensemble elles donneraient un grand concert, où les dissonances apparentes ne serviraient qu’à faire res­sortir l’harmonie fondamentale.

Share This: