Le mécanisme d’instabilité européen

Mais le temps passe, et passe, bien trop vite et si rien n’est fait nos entreprises en paieront le prix.Ils n’ont pas jugé que l’attention dût continuer à regarder ce qu’elle regarde : non, il faut pour eux qu’elle se tourne vers autre chose.En vain on alléguera qu’il y a des fureurs contenues, et d’autant plus intenses.Par ailleurs, un grand nombre de banques détient encore des prêts toxiques, notamment octroyés aux ménages pour des emprunts immobiliers et aux collectivités locales, qui limitent davantage leur appétit pour le risque.Il existe ainsi des thèmes, simples ou complexes, fournis par la nature ; et il y a, d’autre part, mille variations exécutées sur eux par la fantaisie humaine.Il y a des gens qui font très-bon marché de ce qu’ils appellent dédaigneusement besoins matériels, satisfactions matérielles.Bien sûr, toutes les voix sont entendues.Mais surtout pour investir.ment, des particules matérielles toutes faites, juxtaposées les unes aux autres, et, statiquement aussi, une cause extérieure qui plaquerait sur elles une organisation savante.Quant à la vie sociale, elle repose en grande partie sur l’artifice ; et par l’artifice nous n’entendons pas quelque chose d’opposé à la nature.Un vêtement est solidaire du clou auquel il est accroché ; il tombe si l’on arrache le clou ; il oscille si le clou remue il se troue, il se déchire si la tête du clou est trop pointue il ne s’ensuit pas que chaque détail du clou corresponde à un détail du vêtement, ni que le clou soit l’équivalent du vêtement ; encore moins s’ensuit-il que le clou et le vêtement soient la même chose. Arnaud de Lummen a choisi de chercher à l’intérieur de soi-même, raconte ce chantre de l’intelligence émotionnelle.Même si la guerre ne visait pas la conquête d’abord, c’est à une conquête qu’elle aboutit, tant le vainqueur juge commode de s’approprier les terres du vaincu, et même les populations, pour tirer profit de leur travail.

Share This: