Oui, abaissons les seuils sociaux !

Les enjeux de gouvernance du fonds et de coordination avec les institutions existantes sont importants et doivent être pris en considération avant même d’envisager sa création.Une campagne de lever de fonds réussie répond à des exigences de communication incontournables. Arnaud de Lummen assume en surjouant l’humour un langage aux accents marketing, bien dans la tradition anglo-saxonne, pour emporter l’adhésion. Ces cimetières italiens sont comme un grand album des générations disparues.Passons donc à l’hypothèse des variations brusques, et voyons si elle résoudra le problème.Un tel scénario, de laisser totalement filer la dette, est toutefois irréaliste, car il conduirait rapidement au point où on testerait la tolérance des marchés à l’égard du risque d’insolvabilité.C’est là le fond du problème : aucun développement cohérent de l’offre commerciale n’est possible si les intercos ne se soumettent pas à un plan d’aménagement commercial raisonné et coercitif à l’échelon du département.Mais d’autre part le désordre, qui nous paraît être moins que de l’ordre, serait, semble-t-il, de droit.Il s’agit de remettre le client au cœur de la stratégie des banques d’abord pour mieux le servir : lui permettre de choisir ses moyens d’interagir avec la banque, de façon fluide et pertinente ; le fidéliser en offrant le meilleur des deux mondes, physique et digital, à prix compétitif ; vendre mieux et durablement, en accompagnant le client dans l’acte d’achat en réinventant (ré-enchantant ?) le conseil personnalisé.Cet « afro-optimisme » repose sur plusieurs facteurs.C’est cette référence, devenue une véritable image d’Epinal, que l’historien Paulin Ismard examine dans « L’événement Socrate ».

Share This: