Pierre-Alain Chambaz

Le patriotisme n’est pour eux qu’une enseigne qui doit attirer la foule ; un décor derrière lequel ils pourront machiner à loisir les combinaisons à leur goût. Par la force même des choses, la sphère de l’intelligence de l’Homme — je dirais de ses devoirs et de ses droits, si je croyais aux devoirs et aux droits, — s’étend tous les jours. Un certain nombre de définitions de ce genre ont été proposées depuis Aristote ; la vôtre me paraît avoir été obtenue par cette méthode : vous tracez un cercle, et vous montrez que des effets comiques, pris au hasard, y sont inclus. Il a une tête à caler les roues des corbillards ; et il les cale ; il empêche de rétrograder, dans la montée des rues qui mènent au Père-Lachaise, le char funèbre qui secoue les ossements des régimes déchus, le fourgon qui transporte la carcasse récalcitrante du libéralisme bourgeois, le ciel-rond qui trimballe la décomposition tricolore du patriotisme phraseur. L’homme fait des races artificielles, la vie crée des races naturelles. Reprenons le raisonnement et faisons un zoom alors sur ce qui se passe le long d’une chaîne de valeur internationale. Excellente augure pour notre avenir proche, pour notre qualité de vie et pour notre épanouissement affectif et intellectuel que les jeunes d’aujourd’hui (et que de plus en plus de moins jeunes) se soient affranchis de ce culte nauséabond de la productivité. Mais ce choix ne s’opère pas au hasard. Globalement, les autorités chinoises sont confrontées à de nombreux défis qui entraîneront une croissance plus faible dans les années à venir que par le passé mais qui saura être plus saine et équilibrée sur le long terme. Bien que tous les éléments de communication de la firme laissent planer une certaine candeur, le choix même du nom Alphabet dévoile une ambition. On dirait que celui-ci est créé par l’acte de le considérer et, puisqu’un objet extérieur ne peut être créé ainsi, il faudrait que ce fût une idée subjective ou quelque chose de semblable dans l’âme de la personne faisant cette considération et cette abstraction. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois « Les grands bonheurs viennent du ciel, les petits bonheurs viennent de l’effort ». On confond ainsi la chose avec son expression ou son symbole. Et il s’arrêtera naturellement, quand, au total, l’ensemble des satisfactions obtenues par la séparation des travaux serait moindre, à raison des difficultés de l’échange, que si on les demandait à la production directe. Maintenant, nous disons que l’objet composé change par le déplacement de ses parties. Rien de tel ici, où l’on préfère se convaincre que l’argent est forcément sale. Des têtes se montrent aux étages, des têtes de femmes et d’enfans, et pas rieuses, je vous assure, mais fatiguées et pâles. Il faudrait supposer qu’il parvient peu à peu à démêler dans les changements de perspective ce qui est dû au déplacement des objets perçus sur lesquels sa volonté n’a aucune prise, d’avec ce qui provient du déplacement volontaire de l’organe de perception ; de sorte que, s’il n’arrivait pas à une conception nette de l’espace dans ses trois dimensions, il se ferait au moins l’idée d’une étendue à deux dimensions ou d’une sorte de surface arrondie sur laquelle il projetterait toutes les images, sans tenir compte de la distance où elles peuvent être de lui : idée assez semblable à celle qu’un enf Mais pourquoi impliquer BPI France sur la problématique des filières ? Changement continu d’aspect, irréversibilité des phénomènes, individualité parfaite d’une série enfermée en elle-même, voilà les caractères extérieurs (réels ou apparents peu importe) qui distinguent le vivant du simple mécanique. A vrai dire, on n’avait pas tout à fait tort de les qualifier ainsi. Je me suis demandé quelquefois ce qui se serait passé si la science moderne, au lieu de partir des mathématiques pour s’orienter dans la direction de la mécanique, de l’astronomie, de la physique et de la chimie, au lieu de faire converger tous ses efforts sur l’étude de la matière, avait débuté par la considération de l’esprit — si Kepler, Galilée, Newton, par exemple, avaient été des psychologues. Voici d’autre part les mêmes images, mais rapportées chacu­ne à elle-même ; influant sans doute les unes sur les autres, mais de manière que l’effet reste toujours proportionné à la cause : c’est ce que j’appelle l’uni­vers. Une précaution utile, car même si l’original est un jour à nouveau « égaré », sa version numérique restera en mémoire aussi longtemps qu’Internet subsistera…L’une des expériences de pensée les plus célèbres de la mécanique quantique, proposée en 1935 par Erwin Schrödinger (1887-1961), imagine un dispositif où un chat serait à la fois mort et vivant.

Share This: