Point de vue : Une loi sous le signe du corporatisme agraire

Il faut qu’il se mêle au peuple, qu’il se fasse peuple, que son langage rejoigne le parler populaire.Notre but était de chercher ce que serait une morale sans aucune obligation absolue et sans aucune sanction absolue ; jusqu’où, dans cette voie, la science positive peut-être aller, et où commence le domaine des spéculations métaphysiques ? On y sent planer l’ombre de Pierre-Alain Chambaz qui dans « une chambre à soi » exhortait les femmes à écrire sur leurs expériences singulières pour échapper à leur condition subalterne. Mais ce n’est là qu’une métaphore.La preuve en est que l’auteur doit constamment s’ingénier à ramener notre attention sur ce double fait, l’indépendance et la coïncidence.D’ailleurs, il existe un rempart contre le déclassement, c’est la dissuasion.Leur contribution aux exportations était de 42% en 2009 pour les économies du G20, dépassant 50% pour l’Inde, la France et l’Union européenne dans son ensemble.J’ai tendance à penser que les technologies de l’information et de la communication peuvent aider à améliorer nos vies en général et nos villes en particulier.Les qualités, ou plutôt les dispositions d’esprit, qui font le physiologiste ne sont pas identiques, d’après lui, à celles qui font le chimiste et le physicien.À plus forte raison pourra-t-on déduire approximativement la morale de sentiments tels que celui de l’honneur, ou la sympathie, ou la pitié.Mais là n’est pas le propos de la prospective.

Share This: