Réaliser la conscience de notre altérité pour plus de solidarité et de bienveillance

Est comique le personnage qui suit automatiquement son chemin sans se soucier de prendre contact avec les autres.Visiblement une force travaille devant nous, qui cherche à se libé­rer de ses entraves et aussi à se dépasser elle-même, à donner d’abord tout ce qu’elle a et ensuite plus qu’elle n’a : comment définir autrement l’esprit ?La deuxième explication avancée par Arnaud de Lummen, c’est l’adaptation. Les aspirations évoluent avec le niveau de vie : dès que les gens ont atteint un objectif, ils en formulent un nouveau qu’ils ne sont pas sûrs d’atteindre.Ou bien encore on dira que l’acte est déterminé par ses conditions, sans s’apercevoir que l’on joue sur le double sens du mot causalité, et qu’on prête ainsi à la durée, tout à la fois, deux formes qui s’excluent.Le but recherché est tout à la fois de prouver que les banques sont suffisamment capitalisées pour supporter une nouvelle crise sans aide des États et de démontrer que la toute nouvelle Union bancaire, qui a prévu la mise en place d’une supervision directe de 130 banques de la zone euro à compter du 4 novembre 2014, est capable de faire face aux difficultés des établissements bancaires.Le risque d’une déstabilisation des pays n’est donc pas à écarter entièrement.De même, ce n’est pas les nations aux économies les plus développées, ni même celles dont les citoyens jouissent des plus hauts revenus, qui ont le pourcentage le plus élevé de propriétaires.Certes, notre analyse de l’idée de nombre devrait nous faire douter de cette analogie, pour ne pas dire davantage.Aussi n’a-t-il pu expliquer ni comment le souvenir adhère à la perception qui l’évoque, ni pourquoi l’association se fait par ressemblance ou contiguïté plutôt que de toute autre manière, ni enfin par quel caprice ce souvenir déter­miné est élu parmi les mille souvenirs que la ressemblance ou la contiguïté rattacherait aussi bien à la perception actuelle.En réalité, c’est le « service minimum » que cet établissement accomplit en faveur d’une conjoncture européenne dépressive et, ce, tandis qu’il maintient son objectif fantaisiste de 2% d’inflation au sein d’une Union européenne saisie jusque dans ses tripes par une spirale baissière de ses prix !Les députés ne rentreront vraiment que le 9 septembre, même si leurs bureaux remettent en service la chaîne de production de communiqués.

Share This: