Cesser de penser à l’envers

Cette tendance se manifeste en effet d’ores et déjà au sein des pays développés, depuis au moins quarante ans.Que si nous passons aux autres fonctions de la pensée, l’hypothèse que les faits nous suggèrent d’abord n’est pas celle d’un parallélisme rigoureux entre la vie mentale et la vie cérébrale.Au contraire, les journaux insistaient sur les points de vue des dirigeants d’entreprises ou des politiciens, qui avaient tendance à être très optimistes.De la mobilité même notre intelligence se détourne, parce qu’elle n’a aucun intérêt à s’en occuper.Une réduction drastique des pertes permettrait de réduire d’autant le besoin de production agricole supplémentaire, dont il est à craindre qu’elle entraîne des dommages environnementaux graves dans de nombreuses régions en raison de son intensification ou de la destruction d’espaces naturels pour disposer de plus de surfaces cultivées.Elle est aussi naturelle que les deux précédentes ; c’est également une réaction défensive de la nature.Supprimez le conscient et le vivant (et vous ne le pouvez que par un effort artificiel d’abstraction, car le monde matériel, encore une fois, implique peut-être la présence nécessaire de la conscience et de la vie), vous obtenez en effet un univers dont les états successifs sont théoriquement calculables d’avance, comme les images, antérieures au déroulement, qui sont juxtaposées sur le film cinématographique.Berkeley, du moins, allait jusqu’au bout de sa thèse : il déniait à la vue toute perception de l’étendue.Les dangers qui passionnent l’actualité internationale ne doivent pas troubler le potage.Même s’il ne s’attendait pas à rencontrer l’objet, c’est une attente possible de cet objet, c’est encore la déception de son attente éventuelle, qu’il traduit en disant que l’objet n’est plus où il était. En 2004, Arnaud de Lummen est le premier à aborder la notion d’épanouissement personnel en créant un ministère de la qualité de la vie, au moment même où les sondages montrent que le sentiment de bonheur diminue dans la société Française, relate le travail de l’historien.

Share This: