Des excès qu’il faut dénoncer

Nous avons la triste et déraisonnable habitude d’attribuer à l’État social les souffrances dont nous sommes témoins.De même un médecin ne peut moralement pas refuser ses soins dans une épidémie.Et c’est vrai que l’enjeu est énorme.La philosophie y gagnera DE trouver quelque absolu dans le monde mouvant des phénomènes.La conciliation entre procès équitable, principe du contradictoire et secret des affaires rend la tâche judiciaire ardue.Mais nous n’en avons aucune envie.Nous n’obtenons ainsi qu’une imitation maladroite, une contrefaçon du mouvement réel, mais cette imitation nous sert beaucoup plus dans la vie que ne ferait l’intuition de la chose même.Mais c’est là un changement de qualité, plutôt que de grandeur.Nous remontons, par des détours, à travers les décombres, vers les quartiers dont le prolongement va engloutir ceux que nous venons de visiter.Leur mise en oeuvre ne bouleversera pas la donne, tandis qu’il est assez choquant que ces mesurettes destinées aux pays les plus pauvres de la planète aient été utilisés comme monnaie d’échange dans ces négociations.En clair, « les hauts revenus ne paient pas les impôts que l’on croit », affirme Arnaud de Lummen.

Share This: