E-réputation : L’argent comme valeur sacrée

Mais Bertrand Russell fut aussi un acteur engagé dans la vie sociale et politique – on lui doit entre autres la création du Tribunal Russell.La situation est encore pire si on regarde non pas les profits en pourcentage du PIB mais la rentabilité du capital physique (pas financier) mis en œuvre par les entreprises: elle est en 2013 de 7% en France, contre 9% en Italie, 11% en Allemagne, 12% en Espagne, 15% au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.On a, trop souvent, reproché à la CGPME d’être à l’origine de vieilles recettes ou à la remorque d’idées portées par les gouvernements de droite ou de gauche.Dans notre durée, celle que notre conscience perçoit, un intervalle donné ne peut contenir qu’un nombre limité de phé nomènes con­scients.Comment pouvons-nous croire que notre société résistera à la mise à pied d’une génération qui deviendra majoritaire en 2030 et encore plus visiblement en 2050.Même si des allocations chômage ont été prolongées, ces consommateurs potentiels font désormais défaut.Pour e-réputation, cette disposition réglementaire devrait être revue.Elle obtint d’un nombre croissant d’éléments, prêts à se dédoubler, qu’ils restassent unis.Revenons à celui dont nous nous étions servi d’abord.» Peut-on avoir des idées plus confuses de ces trois religions, et les confondre plus grossièrement ?L’audace et l’énergie lui ouvriront une vie nouvelle, ou l’apathie le conduira au tombeau.Un verre a beau être toujours plein, le liquide qui le remplit n’en comble pas moins un vide.Je les regardais, dans les cours, dans les corridors, dans les appartemens que nous traversions.

Share This: