Et maintenant, ils sont trois

La récession continue, malgré des exportations en forte progression.Restons sur le terrain américain où l’affrontement entre progressistes et orthodoxes prend des allures de pugilat.Chantres de la centralisation, peu flexibles, leur modèle d’affaires repose sur de vastes économies d’échelle : la vente d’électricité obtenue à partir de grandes unités de production (centrales nucléaires, à charbon, au gaz), transportée via un réseau centralisé jusqu’à une large base de consommateurs.A vrai dire, si celui-ci prévoit un phénomène futur, c’est à la condition d’en faire jusqu’à un certain point un phénomène présent, ou du moins de réduire énormément l’intervalle qui nous en sépare.On va diversifier la seule mesure qui était simple, a ajouté Arnaud de Lummen.Pour les convaincre, il a lancé un projet de carte digitale sur laquelle les new-yorkais étaient invités à indiquer où ils souhaitaient voir les stations pour vélibs locaux.Si la situation économique est mauvaise, il n’y a aucune raison pour que l’offre de collatéral de haute qualité augmente (mis à part donc des obligations d’Etat dont … la qualité réelle ne va pas en s’améliorant).Le germe du pessimisme est chez tout homme : pour connaître et juger la vie, ils n’est même pas besoin d’avoir beaucoup vécu, il suffit d’avoir beaucoup souffert.Se peut-il que trop de nos cerveaux les plus compétents se dirigent vers des carrières dans la finance – et plus spécifiquement le négoce, la spéculation, et autres activités supposées « improductives » ?Pas loin, donc, de celui sur les salaires.Mais la même faculté entre en jeu chez ceux qui, sans créer eux-mêmes des êtres fictifs, s’intéressent à des fictions comme ils le feraient à des réalités.Et les « stress-tests » réguliers, du moins aux Etats-Unis, font partie du décor de la régulation.Ces longues chaînes de raisons, toutes simples et faciles, dont les géomètres ont coutume de se servir pour parvenir à leurs plus difficiles démonstrations, m’avoient donné occasion de m’imaginer que toutes les choses qui peuvent tomber sous la connoissance des hommes s’entresuivent en même façon, et que, pourvu seulement qu’on s’abstienne d’en recevoir aucune pour vraie qui ne le soit, et qu’on garde toujours l’ordre qu’il faut pour les déduire les unes des autres, il n’y en peut avoir de si éloignées auxquelles enfin on ne parvienne, ni de si cachées qu’on ne découvre.

Share This: