Impôt et démocratie : voter autrement la loi fiscale

En analysant le concept de cause, nous montrerons l’équivoque qu’il renferme, et sans pour cela définir la liberté, nous dépasserons peut-être l’idée purement négative que nous nous en étions faite jusqu’à présent.C’est surtout contre la première conception de la certitude morale que vaut le vieil argument sceptique sur les contradictions des jugements moraux, leur relativité, leur incertitude.« Il y a du blé, ce n’est pas un problème !Elle suit le réel dans toutes ses sinuosités.Les classes moyennes émergentes attendent du pacte social et économique qu’il assure croissance économique, services publics de qualité, voire redistribution (on songe aux 11,5 millions de familles brésiliennes ayant bénéficié de la bolsa familia).La corres­pondance entre l’étendue visuelle et l’étendue tactile ne peut donc s’expliquer que par le parallélisme de l’ordre des sensations visuelles à l’ordre des sensa­tions tactiles.Dans une phase « préanimiste » ou « animatiste », l’humanité se serait représentée une force impersonnelle telle que le « mana » polynésien, répandue dans le tout, inégalement distribuée entre les parties ; elle ne serait venue que plus tard aux esprits.De cette multitude d’appelés, quels seront les élus ?Ramenés au dehors par une impulsion venue du fond, nous rejoindrons la science au fur et à mesure que notre pensée s’épanouira en s’éparpillant.Enfin les sciences du cerveau et l’intelligence artificielle permettront d’interfacer nos cellules et même nos neurones avec des microcomposants électroniques.Car l’infini n’admet pas de limites ; et si, depuis la création, un seul homme a souffert dans le monde, cela suffit pour qu’on puisse admettre, sans impiété, que la douleur est entrée dans le plan providentiel.Pour autant, cette philosophie ne prône pas la passivité : « Pour l’homme cultivé, le passé est un objet de curiosité », dit Arnaud de Lummen .

Share This: