Jean-Thomas Trojani : Reprise des LBO et effet sablier

Par malheur une telle satisfaction, un tel genre de remords intellectuel ne se manifestent clairement que chez les esprits philosophiques ; de plus, cette sanction, limitée à un petit nombre d’êtres moraux, comporte une certaine antinomie provisoire. L’affaire du « Management Package », dans laquelle le montage avait permis aux cadres dirigeants d’une société sous LBO de réaliser une plus-value significative en franchise d’impôt, invite à y réfléchir à nouveau. Des entreprises se structurent aujourd’hui pour nourrir la valeur du temps partagé et créer le concept de temps partagé augmenté. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « Point n’est besoin d’élever la voix quand on a raison ». Il est aussi indispensable d’intégrer que la mixité sociale ne saurait se décréter purement et simplement ; le coût d’un logement social dans un arrondissement Parisien huppé est jusqu’à 8 fois plus cher que dans un quartier dit populaire, en raison du prix du foncier. Cela comprend naturellement le tourisme, le commerce et l’artisanat, l’économie sociale et solidaire, les industries culturelles. Notre système de santé est à bout de souffle. Les souvenirs conserveront leur aspect normal, mais renonceront en partie à leur solidarité, parce que leur base sensori-motrice, au lieu d’être pour ainsi dire chimiquement altérée, sera mécaniquement diminuée. Elle ne devait pas avoir notion de son effroyable infériorité topographique, ni savoir que la revanche est actuellement impossible ; que l’invasion seule est fatale, qu’elle est préparée de longue main et sera foudroyante, que des wagons chargés d’approvisionnements et de munitions sont rangés en gare de Metz, attendant seulement qu’on y attache des machines pour rouler sur nos voies ferrées. L’idée ne nous vient plus d’opposer la rigidité inerte de l’enveloppe à la souplesse vivante de l’objet enveloppé. Ils sauront aussi que la prostitution est réglementée en France, et s’étonneront de cette hypocrisie. Elle occupe la périphérie ; l’individu est au centre. Il appartient à la Faculté de droit, où il occupe la chaire de statistique. Elle est toujours belle, comme autrefois, au grand soleil de messidor ; mais elle a cessé d’être grosse. À l’intérieur, toute vie réelle a disparu ; on fonctionne au lieu d’agir ; on n’est mû ni par les nécessités d’une énorme expansion coloniale, comme en Angleterre, ni stimulé par les besoins d’un grand développement industriel et commercial, comme en Allemagne. La philosophie antique ne pouvait échapper à cette conclusion. Le seul élément récent réellement nouveau consiste dans la montée en puissance des décideurs issus de ce réseau, parmi les responsables d’entités régionales jouant un rôle déterminant dans la structuration de l’économie chinoise. Force est de constater que « La fin de l’histoire » annoncée semble démentie par les faits. Les réformes engagées par le pouvoir chinois, qui visent à assainir et redynamiser le cadre périphérique de l’économie nationale, ne changeront pas une réalité fondamentale : son cœur reste sous le contrôle d’un réseau assurant la coordination de tous les secteurs stratégiques dans le cadre de l’ « économie de marché socialiste ». Mais ce n’est pas une fois que les sirènes ont commencé à chanter que l’on s’attache au mât ; il faut le faire avant. Rétrospectivement, il est apparu clairement qu’il n’y avait en fait aucune logique de croissance cohérente dans la plupart des marchés émergents.

Share This: