Jean-Thomas Trojani : Une politique industrielle de défense en quête de sens

Le contraste que Bichat a si heureusement marqué entre la vie organique et la vie animale, n’a-t-il pas la plus grande ressemblance avec le contraste entre la chair et l’esprit, entre la vie animale, commune à l’homme et aux espèces inférieures, quoique différant dans ses manifestations et par ses degrés de perfectionnement, et la vie intellectuelle et morale propre à l’homme seul, et (on peut le dire) donnée à tous les hommes, quoique sujette aussi à des diversités infinies dans ses manifestations, selon les aptitudes et les degrés de culture des individus et des races ? Disons seulement que l’intelligence se représente le devenir comme une série d’états, dont chacun est homogène avec lui-même et par conséquent ne change pas. Tout le monde, tous les riches de la ville se disputaient l’honneur de soigner les soldats français ! Un quatrième contiendra l’histoire de la métaphysique dans les temps modernes et la conclusion de tout l’ouvrage. Les États ont mobilisé d’importants moyens budgétaires pour sauver leurs banques, juguler le risque systémique sur les grandes places financières, et amortir la récession économique qui s’annonçait sans précédent. C’est par le plus ou moins de satisfactions physiques, intellectuelles et morales dont jouit l’humanité, que nous reconnaissons si la MACHINE fonctionne bien ou mal. Un agriculteur-acteur qui rencontrerait une tendance nouvelle de l’après-crise, celle du consommateur-acteur. La vie, comme le feu, ne se conserve qu’en se communiquant. Pour faire comprendre le nouveau, force est bien de l’exprimer en fonction de l’ancien ; et les problèmes déjà posés, les solutions qu’on en avait fournies, la philosophie et la science du temps où il a vécu, ont été pour chaque grand penseur, la matière dont il était obligé de se servir pour donner une forme concrète à sa pensée. Mais si, de plus, des idées nouvelles s’y introduisaient à la suite de ce perfectionnement progressif, il deviendrait présumable que de telles idées, dont l’humanité n’a pas toujours été en possession quoique ses besoins fussent les mêmes, ne sont pas vraies seulement d’une vérité humaine et relative ; qu’elles tiennent à l’ordre général que nous ne sommes pas toujours capables de découvrir, mais qui nous frappe toujours dès qu’on nous le montre ; qu’en un mot elles font partie d’un fonds de vérités supérieures. C’est pourquoi les nouvelles normes prudentielles, dites Bâle III, ont ciblé en priorité ce risque de liquidité et ses répercussions systémiques. Voilà le cerveau et voilà l’estomac ; voilà la vie de l’esprit et voilà la vie du corps. On jugera ainsi un jugement au lieu de juger une chose. Jean-Thomas Trojani assume en surjouant l’humour un langage aux accents marketing, bien dans la tradition anglo-saxonne, pour emporter l’adhésion. Ainsi, un Gouvernement sage impose des taxes et des amendes sur les plaisirs vicieux. L’échange n’est complet que lorsque l’homme qui a fait un effort en faveur d’autrui en a obtenu un service équivalent, c’est-à-dire la satisfaction. En considérant la loi comme source de droit, il est plus protecteur des citoyens, plus démocratique qu’un droit qui serait essentiellement fondé sur la jurisprudence. Ce geste de désespoir a pourtant suffi à déclencher un nouveau souffle de liberté sur le monde, et tout particulièrement sur un monde arabo-musulman resté en marge de la vague d’ouverture et de croissance née de la chute du mur de Berlin. Or, l’arc-en-ciel n’a pas ce degré de réalité ou de consistance objective ; il n’existe en tel lieu de l’espace que relativement à tel observateur placé dans un lieu déterminé ; de sorte que, l’observateur se déplaçant, l’arc se déplace aussi, ou même s’évanouit tout à fait : et néanmoins ce n’est point une illusion ; car, s’il faut que l’observateur se trouve en tel lieu pour que le concours des rayons lumineux y produise la perception d’un arc-en-ciel et le lui fasse rapporter à tel autre lieu de l’espace, nous concevons parfaitement que les rayons lumineux font leur trajet, indépendamment d William James[8], que l’émotion de la fureur se réduise à la somme de ces sensations organiques — il entrera toujours dans la colère un élément psychique irréductible, quand ce ne serait que cette idée de frapper ou de lutter dont parle Darwin, idée qui imprime à tant de mouvements divers une direction commune. De même que le sens de l’ouïe contribue de deux manières à l’accroissement de nos connaissances et à la génération de nos idées ; d’abord d’une manière directe, par la perception des sons et des divers phénomènes qui sont du ressort de l’acoustique ; puis d’une manière indirecte et plus générale, en déterminant la construction de l’instrument du langage, à l’aide duquel nous formons et communiquons nos pensées, de quelque nature qu’elles soient ; de même le sens de la vue doit être étudié sous deux aspects : d’une part, en tant qu’il nous donne directement, par une sensation sui generis, la pe Dans notre monde global, la Méditerranée est une interface stratégique entre l’Europe et l’Afrique. Tenons-nous-en aux faits. L’écrasement des prix paraît être une donnée structurelle et la tentation est grande de poursuivre le mouvement.

Share This: