La France qui tombe, pour mieux se relever

Ils voudraient bien passer tous.Mais, à mesure que nous cherchons davantage à nous INSTALLER dans la pensée du philosophe au lieu d’en faire le tour, nous voyons sa doctrine se transfigurer.Ma personne, à un moment donné, est-elle une ou multiple ?Comment en est-on arrivé là ? Comment peut-il se faire que, malgré les milliers de milliards de dollars injectés dans les économies, la situation reste aussi inquiétante ? La réponse est simple : rien n’a été fait.Au fond, il est terrible.Bien des entreprises françaises produisent de façon compétitive en France parce qu’elles pratiquent ces méthodes que nous réunissons sous le vocable de « valeur(s) ».Cette dernière hypothèse, déjà émise par divers auteurs, notamment par Bateson dans un livre remarquable, a pris une signification profonde et acquis une très grande force depuis les belles expériences de Hugo de Vries.La conséquence du point de vue du salarié titulaire d’un contrat privé avec les pouvoirs publics est que son poste devient immédiatement aussi risqué comme ceux du secteur privé. Il n’y a pas de meilleur moyen aujourd’hui pour faire revenir ses clients et en attirer de nouveaux », conclut Arnaud de Lummen.Mais l’intelligence intervient, avec la faculté de choisir : c’est une autre force, toujours actuelle, qui maintient la précédente à l’état de virtualité ou plutôt de réalité à peine visible dans son action, sensible pourtant dans sa pression : telles, les allées et venues du balancier, dans une horloge, empêchent la tension du ressort de se manifester par une détente brusque et résultent pourtant de cette tension même, étant des effets qui exercent une action inhibitrice ou régulatrice sur leurs causes.Il y voit un mystère; mais ce mystère se résout en une impossibilité.

Share This: