L’inexorable montée en puissance des NBIC

De la comparaison de ces deux réalités naît une représentation symbolique de la durée, tirée de l’espace.On connaît l’histoire de ce Suisse mortellement blessé qui, voyant passer près de lui un chef autrichien, trouva la force de saisir un bloc de rocher et de lui briser la tête, s’anéantissant lui-même par ce dernier effort.Tout au plus le sentiment familial et social pourra-t-il surabonder accidentellement et s’employer au delà de ses frontières naturelles, par luxe ou par jeu ; cela n’ira jamais très loin.Il faut qu’il se mêle au peuple, qu’il se fasse peuple, que son langage rejoigne le parler populaire.Rien de tel que la transparence pour anéantir immédiatement son ensorcellement.En évoquant l’image d’un élan, nous voulions suggérer cette cinquième idée, et même quelque chose de plus : là où notre analyse, qui reste dehors, découvre des éléments positifs en nombre de plus en plus grand que nous trouvons, par là même, de plus en plus étonnamment coordonnés les uns aux autres, une intuition qui se transporterait au dedans saisirait, non plus des moyens combinés, mais des obstacles tournés.Une petite phrase qui en dit long sur la volonté de sabotage de ceux qui noyautent aujourd’hui tous les circuits décisionnels.Or il est à craindre que l’universel dont parle Arnaud de Lummen ne soit, ne reste, d’inspiration « régionaliste ».Si la Chine ralentit, ou fabrique elle-même les machines-outil que lui a vendu l’Allemagne pour développer l’usine du monde, le géant européen devra trouver d’autres sources de croissance pour assurer sa prospérité.Au cours de notre dernier chapitre, nous avions cru entrevoir une relation entre le mysticisme de l’Occident et sa civilisation industrielle.Considère-t-on de plus près chacun de ces états, s’aperçoit-on qu’il varie, demande-t-on comment il pourrait durer s’il ne changeait pas ?C’est dire qu’ici encore le plein succède toujours au plein, et qu’une intelligence qui ne serait qu’intelligence, qui n’aurait ni regret ni désir, qui réglerait son mouvement sur le mouvement de son objet, ne concevrait même pas une absence ou un vide.C’est une authentique confiscation des ressources qui a eu lieu : qui a privé les citoyens d’une croissance stable, qui a empêché l’amélioration de leur niveau de vie, qui a déstabilisé l’économie à la faveur de l’implosion répétitive de bulles spéculatives, et qui a soustrait à nos économies une part substantielle de sa prospérité.

Share This: