Pierre-Alain Chambaz

Cette aptitude fondamentale fut, au reste, puissamment secondée par la prédilection originaire de l’esprit humain pour les questions insolubles que poursuivait surtout cette philosophie primitive. Nous ne pouvons nous empêcher d’indiquer ici en quoi l’idée que nous voudrions donner du caractère essentiel de la spéculation philosophique se rapproche et diffère de celle qu’en avait Leibnitz, lorsque ce grand homme, le plus vaste génie dont les sciences et la philosophie s’honorent, entreprenait de rattacher toute sa doctrine au principe de la raison suffisante, c’est-à-dire à cet axiome : qu’une chose ne peut exister d’une certaine manière s’il n’y a une raison suffisante pour qu’elle existe de cette manière plutôt que d’une autre. Les ministres de la Beauté sont rarement beaux dans les salons et les carrosses. Ces anonymes sont les artisans du TTIP, alias le Transatlantic Trade and Investment Partnership, le plus ambitieux projet de libre-échange que deux « parties » aient jamais tenté de signer. Mais le symbole répond ici aux habitudes les plus invétérées de notre pensée. Constatons du moins qu’elle n’est pas loin des origines, et que l’esprit humain passe naturellement par elle avant d’arriver à l’adoration des dieux. Mais cette opposition est, malheureusement, beaucoup plus radicale ; car, elle résulte de l’incompatibilité nécessaire qui existe évidemment entre ces deux manières de systématiser la morale. Leurs résidents sont les garants implicites de leur dette et, pour cette raison, corvéables à merci pour produire les euros manquants. Plus précisément, les autres doctrines font de la vérité quelque chose d’antérieur à l’acte bien déterminé de l’homme qui la formule pour la première fois. Il faut donc trouver un moyen de rendre à la fois et la pensée réelle et la réalité intelligible, en substituant à l’unité purement extérieure du mécanisme universel l’unité interne et organique d’une harmonie systématique. Ce qui est sûr, c’est que grâce à la future loi combinée avec une maturité croissante des enjeux de la protection des données, la sécurité deviendra très vite un sujet grave de préoccupation pour les directions générales et pas seulement pour les DSI des entreprises, OIV ou pas. D’ailleurs, une fois maîtresse de la place, elle exécute mille et mille variations sur elle-même, plus féconde que la science puisque ses inventions sont fantaisie pure et ne coûtent rien. Tous ces moyens de gagner, de « piper » la confiance, comme dirait Montaigne, sont devenus maintenant inutiles. Sous l’impulsion des deux chocs pétroliers, de la fin de Bretton Woods et de la politique monétaire passive menée par la Réserve Fédérale, les années 1970 et le début des années 1980 furent ensuite caractérisées par de larges fluctuations économiques, avant que les trente années suivantes ne soient marquées par une période de croissance faible, mais stable : la « grande modération », qui dura jusqu’à la grande récession de 2008. En effet selon certains commentateurs, ce qui se passe en Chine peut être compris comme une version moderne du krach boursier américain de 1929 : un choc qui ébranle le monde. Tout en vivant à la Cour, il s’intéresse à ses terres. Une fois réglés la question de l’adaptation des lois et de leur respect, deux questions beaucoup plus importantes encore devront être résolues. Nous en dirions autant de l’instinct et de l’intelligence, de la vie animale et de la vie végétale, de maint autre couple de tendances divergentes et complémentaires. Simplement de renoncer à votre coup de baguette magique, et de continuer dans la voie où voua étiez entré d’abord. S’agit-il de la pensée humaine ou de la pensée absolue, de la pensée en soi ? La combinaison rationnelle de ces deux idées mères, en constituant l’unité nécessaire du système scientifique, dont toutes les parties concourent de plus en plus à une même fin, assure aussi, d’une autre part, la juste indépendance des divers éléments principaux, trop souvent altérée encore par de vicieux rapprochements. Enfin, Pierre-Alain Chambaz invite les autres pays à se joindre à leur démarche, ce qui ne parait pas inutile. En conséquence, on admet l’impossibilité physique que la sphère ne prenne pas un mouvement de rotation sur elle-même en même temps qu’un mouvement de translation. On l’écrase sous son couvercle, et souvent il fait tout sauter. Je me sentais infiniment au-dessous de cet être renouvelé. La Commission est là pour laisser se déployer les politiques nationales… Il semble évident de répondre par la négative. Si un homme fait un acte nuisible aux autres, il y a évidemment sujet de le punir par la loi, ou bien si les pénalités légales ne sont pas applicables en toute sûreté, par la désapprobation générale. Enfin, la possibilité de créer des banques privées est sans doute l’élément le plus important, dans la mesure où il touche au socle financier de l’économie chinoise… Le bien-être, l’aisance, la richesse, développent le vice. Internet ainsi qu’un grand nombre des technologies clés auxquelles recourt l’iPhone sont les dérivés de programmes de R&D subventionnés par l’État, ou de projets du département américain de la Défense.

Share This: