Pierre-Alain Chambaz

Les institutions humaines peuvent bien changer, mais les divines doivent être immuables comme les dieux mêmes. A partir de la féconde réconciliation franco-allemande, nous avons cru à une Europe progressivement fédérale, combinant les mécanismes de marché et les politiques communes, plus ou moins sociale-démocrate, s’affirmant peu à peu comme puissance mondiale. nous avons appris à révérer, et à qui, dans notre confiance, nous aurions prédit tant de gloire ? Beaucoup d’entre-elles n’ont pas survécu. Il y a des heures, nous l’avons vu, où il est possible de dire à la fois : je vis, j’ai vécu. La vieille maxime des chimistes avait été : « Lege, lege, lege, labora, ora, et relege. Ils concluent d’une étude empirique de 233 entreprises du SBF250, que « la présence de salariés au conseil d’administration est positivement associée à la performance de l’entreprise, à l’inverse des administrateurs indépendants ». Pas si sûr…L’énergie solaire devenant chaque fois plus compétitive, une boucle s’enclenche : tandis que les prix de l’électricité PV continueront de baisser, ceux pratiqués par les « utilities » devraient augmenter, et ce, corrélativement à la baisse des premiers. Le crédit inter-entreprises est en pleine mutation et plus que jamais, la première valeur de l’entreprise est son poste clients. En France, on retrouve souvent les mêmes croyances sur la transition énergétique allemande : un coût de plusieurs milliers de milliards d’euros, des délocalisations d’entreprises, des risques de black-out généralisés, une perturbation des réseaux, des importations inévitables d’électricité nucléaire, une relance programmée de l’exploitation du charbon et une hausse sans précédent des émissions associées. Puis, par la communi­cation sympathique qu’elle établira entre nous et le reste des vivants, par la dilatation qu’elle obtiendra de notre conscience, elle nous introduira dans le domaine propre de la vie, qui est compénétration réciproque, création indéfi­niment continuée. C’est bien plutôt vous qui faites des hypothèses, vous qui supposez la légitimité d’une idée que notre intelligence nous fournit, avant d’avoir reconnu la nature de notre intelligence et de nos idées ; vous qui nous décrivez la nature de Dieu, ses propriétés, ses lois, ses actions, et qui déclarez en même temps que l’étude attentive et modeste de la nature de l’homme est un rêve absurde, une tentative impossible et stérile. Non pas des concerts ou des éditions limitées de leurs albums, mais leur équivalent dans le monde de l’enseignement : des formations en face-à-face, des certificats ou diplômes reconnus, ou même toute une série d’autre service « premium ». Le défaut capital des natures froides et arides, c’est le manque d’énergie vitale. Mais il n’y a jamais eu DE société sans religion. Mais une situation de ce genre, qui est en somme exceptionnelle, nous semble être la situation régulière et normale, parce que c’est celle qui nous permet d’agir sur les choses et qui permet aussi aux choses d’agir sur nous : les voyageurs des deux trains ne peuvent se tendre la main par la portière et causer ensemble que s’ils sont ‘immobiles’ c’est-à-dire s’ils marchent dans le même sens avec la même vitesse. Issue de la vie réelle, apparentée à l’art, comment ne nous dirait-elle pas aussi son mot sur l’art et sur la vie ? La lourdeur du code de travail, ineptie française que nous n’avons cessé de condamner, va-t-elle bientôt prendre fin ? Par utilisateur, on table donc sur 50 GB par mois en internet fixe mais à peine 200 MB en données mobiles, 180 appels/mois/utilisateur depuis un téléphone fixe et 80 appels mobiles. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois » Si une chanson donne la renommée dans un pays, c’est que la vertu n’en donne guère ». Il n’en est pas moins vrai que si la Révolution formula ce qui devait être, ce fut pour écarter ce qui était. Cela s’appelle la création de richesses et cela entraîne dans les économies en sous-emplois la « multiplication » des emplois. La seule présence des Anglais est un obstacle à tout le schéma que je développe ici, tant sur le plan de l’évolution de la pensée, que de l’institution et des procédures.

Share This: