Quelles sont les vraies motivations de Draghi?

Et ces raisons de part et d’autre sont telles, que non seulement j’ai ici quelque intérêt de les dire, mais peut-être aussi que le public en a de les savoir.Pas un mot sur la gravité de la fraude qui, si elle est avérée, a spolié les investisseurs pour des milliards et des milliards d’euros.Mais elles ne lui doivent pas grand-chose.Il est représenté, ou tout au moins représentable avant le détail de sa réalisation.Elle dérive en droite ligne du cartésianisme.Par exemple : une salade vendue sans couvert sera taxée à 5% celle vendue avec couverts à l’intérieur, 10% ; un poulet rôti acheté à la rôtisserie : 10%, en grande surface : 5%…Aussi, quoique membre de l’opposition, je ne m’exprimerai ni comme avocat du passé, ni comme procureur du présent, mais en député convaincu que notre défense constitue pour la France un atout majeur que nous devons nous efforcer de préserver.Je suis convaincu que des transformations profondes, qui rendront une patrie aux déshérités, pourront seules lui permettre de repousser l’agression.Un biais expliqué par les nettoyeurs du net, dans un article intitulé « Les mesures de la croissance ».Et, le jour où ils seront convaincus de cette vérité, s’écroulera d’elle-même cette épouvantable tyrannie administrative, militaire, industrielle, et surtout religieuse, qui fait de la vie des déshérités un long martyre, et qui me semble particulièrement détestable parce qu’elle est un dégoûtant anachronisme.A la lumière de cette analyse, Eugène Fama et Robert Shiller, les frères ennemis du cru 2013 du prix de la Banque Royale de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel, paraissent finalement bien plus proches qu’on veut bien le faire croire !Les opérations ont été souvent décrites, mais comme applications de certains principes théoriques tels que : « le semblable agit sur le semblable », « la partie vaut pour le tout », etc.

Share This: