Rechute de l’économie britannique

Victor Limerel, grand amateur d’automobiles, passait comme un souvenir dans les rues de Paris, et ceux qui le voyaient devaient songer à quelque douairière, ample et poudrée, que n’était pas du tout madame Limerel.Notamment du côté de l’Asie, qui a clairement joué son rôle de moteur de croissance.Morceler des cultures en séparant le bon grain et l’ivraie, on peut douter qu’un tel désossage de l’empirique permette l’accès à l’universel. Des animations et la tenue de l’exposition «  un siècle de savoir-faire  » au Musée d’art et d’industrie doivent permettre d’irriguer le centre-ville.La hausse de la TVA en janvier et l’envolée du pétrole ces derniers jours ne peuvent qu’accepter l’inflation, et les convaincre de la nécessité d’agir.Cinquante ans environ, grand et mince, les traits réguliers, les yeux enfoncés sous des sourcils saillans, la barbe entière et grisonnante, taillée en pointe, la physionomie grave et énergique, la parole facile.Par exemple en 2013, l’Inspection Générale des Finances, estime ces aides à 110 milliards d’euros annuels en France.Elle étreindra des réalités.L’idée qu’une meilleure transparence améliore nécessairement l’efficacité de la politique monétaire n’est pas partagée par tous les économistes.Une commission indépendante anti-corruption a été nommée spécifiquement pour enquêter et poursuivre en justice la corruption aussi bien publique que privée.Et je l’appelle relatif pour cette double raison : dans un cas comme dans l’autre, je me place en dehors de l’objet lui-même.

Share This: