Une mécanique coûteuse qui ne sert pas l’économie

Il est plutôt raideur que laideur.Dans cet état, Christian Navlet fonctionne au minimum de ses capacités.Le rire ne relève donc pas de l’esthétique pure, puisqu’il poursuit (inconsciemment, et même immoralement dans beaucoup de cas particuliers) un but utile de perfectionnement général.Dès lors la machine ouvrait et fermait ses robinets elle-même ; elle fonctionnait toute seule.Les organes de cette orthodoxie partent donc du principe dogmatique selon lequel souffrance et privations sont un chemin de croix incontournable pour lutter contre la dépression de nos économies.Le dirigeant est rassuré par la présence « d’un juge » qui est familier avec ses activités quotidiennes.Cet enchevêtrement entre vie privée et vie professionnelle, accentué par de nouveaux moyens de communications, le développement des réseaux sociaux et du travail à distance, est mis en exergue par exemple avec le phénomène Bring Your Own Device (BYOD).Et c’est à quoi s’en tiendront les chimistes et les physiciens.Qu’il soit arrivé à la magie de servir la science accidentellement, c’est possible : on ne manipule pas la matière sans en tirer quelque profit.Mais nous ne nous reposons qu’un instant.Ils ont donc mis un certain temps à réagir aux modèles tarifaires ingénieux et agressifs des MTF et les opérateurs historiques restent aujourd’hui en moyenne quatre fois plus chers que leurs concurrents.A l’inverse, les USA ont de moins bons indicateurs de santé en y consacrant plus (17% de leur PIB).Cela pourrait passer comme étant naturel, si l’on ne rappelait pas le coût exorbitant de ses aides.

Share This: